morlanne

Le village, dit-on, qui monte encore la garde à la frontière nord du Béarn.

Le Chateau de Morlanne (XVIème)
Le Chateau de Morlanne (XIVème)

Ses maisons aux toits de tuiles bordent la rue rectiligne menant de la ville au château. L'église, tout en abritant à l'intérieur les grâces du gothique flamboyant, a conservé à l'extérieur l'apparence d'une forteresse avec son donjon carré et ses tourelles à meurtrières. Sur la place, une gentilhommière du XVe à tour cylindrique et pointue percée de meurtrières dans l'angle d'une cours carrée : c'est l'ancienne abbaye laïque ou maison de Domecq.

Le Chateau de Morlanne (XVIème)

Blason

 

Le château lui, se dresse sur une motte féodale encore entourée des levées de terre défensives. Une promenade autour de son fossé annulaire permet d'admirer un superbe paysage. Edifiée entre 1370 et 1380 pour le frère bâtard de Gaston Febus, cette demeure, dont la cours fermée est dominée par un donjon porte, doit son air catalan à la brique languedocienne employée pour sa construction.

Rue de la Ville de Morlanne
Rue de la Ville de Morlanne

L'Eglise de Morlanne
L'Eglise de Morlanne

Le château restauré par un historien Raymond Ritter dans les années 60, couve les collections de ce dernier châtelain, véritable mécène qui fit don de cette petite fortune artistique et culturelle au département.

plan-acces3

Château de Morlanne

Pau Oloron Salies de Béarn Orthez
Nay Morlaàs Lestelle de Bétharram Montaner
Morlanne Navarrenx Sauveterre Mourenx